Histoire et évolution du Simson Schwalbe

Dessin SchwalbeLa société Simson

La société Simson, fondée en 1856, est bien allemande même si ce nom évoque plutôt des Américains bedonnants, chauves et mangeurs de beignets. Simson produit d’abord de l’acier puis des armes, des bicyclettes et même des automobiles. Avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir en 1933, la famille Simson perd le contrôle de son entreprise et fuit aux Etats-Unis. Après la deuxième guerre mondiale, l’usine de Suhl, en Allemagne de l’Est, passe sous contrôle soviétique et se concentre alors sur la production de motos, dont la fameuse AWO 425.

À partir de 1964, Simson se concentre sur les scooters et cyclomoteurs jusqu’à 70 cm3. Entre 1955 et 1990, la société produit plus de 5 millions de véhicules, dont plus d’un million de Schwalbe. Après la réunification allemande, les affaires de la société périclitent et elle fait finalement faillite en 2002. Aujourd’hui, les Simson, et notamment les Schwalbe, sont encore très présents en Allemagne de l’Est et même de l’Ouest et ils ont acquis un véritable statut culte.

 

 

Le KR 50, l’ancêtre du Schwalbe

Le KR 50 est le précurseur du Schwalbe. Il est équipé d’un démarreur à pied et d’un embrayage à deux vitesses. Avec un moteur de 2,4 CV et une cylindrée de 47,6 cc, le KR50 pouvait atteindre la vitesse de 50 km/h. La ligne générale du KR50 évoque déjà le Schwalbe, la principale différence étant qu’il est monoplace et non biplace comme le Schwalbe. Le KR50 était disponible dans les livrées rouge vin et bleu foncé.

 

 

 

Le KR 51, le premier Schwalbe

Le KR51 a été produit de 1964 à 1968. Il est équipé d’un moteur monocylindre deux temps refroidi par air avec une boîte à trois vitesses.

La carosserie a été complètement modifiée par rapport au KR50 et n’évoluera plus guère jusqu’à la fin de la carrière du Schwalbe, en 1986. Le KR51 est un scooter biplace et possède un équipement pléthorique pour ce type de véhicule à l’époque : clignotants, feu stop, feu de stationnement et avertisseur sonore électrique.

 

Le KR 51/1, un Schwalbe plus silencieux

Produit de 1968 à 1980, le KR 51/1 se distingue principalement du KR 51 par un modification de l’échappement qui permet d’avoir un moteur plus coupleux et moins bruyant. Le KR 51/1 bénéficie aussi d’un nouveau carburateur, d’une banquette plus longue et de freins plus performants.

Le KR 51 a également été décliné en plusieurs modèles :

- le KR 51/1 F, doté d’une pédale d’embrayage à la place de l’embrayage manuel

- le KR 51/1 K, version confort avec amortisseurs hydrauliques et banquette rallongée

- Le KR 51/1, muni d’un embrayage automatique

 

Le KR 51/2, le Schwalbe des années 80

Produit de 1980 à 1986, le KR 51/2 est l’ultime évolution du Schwalbe. Il est doté d’une pédale d’embrayage qui remplace l’embrayage manuel. L’échappement est désormais placé à droite pour éviter que les conducteurs, et surtout les conductrices, se brûlent les jambes en montant. En effet, il a été constaté que la majorité des conducteurs étaient droitiers et montaient donc sur leur Schwalbe par la gauche. Le KR R1/2 est proposé en trois versions : KR R1/2 N, KR R1/2 E et KR R1/2 L.

 

- Le KR R1/2 N est la version standard dotée d’une boîte à trois vitesses et d’amortisseurs mécaniques.

- Le KR R1/2 E possède une boîte à quatre vitesses et des amortisseurs hydrauliques

- Le KR R1/2 L (L= Luxe) possède également une boîte à quatre vitesses et est muni en plus d’un allumage électronique.